Voici les textes de deux amis bridgeurs, lus lors des funérailles d'André Stalmans, le mercredi 17 juillet 2018

Frédéric Jourdain :

André était une référence, il était celui que l’on recherchait comme partenaire de bridge. Il aimait sa place en NORD. Donc je prenais le SUD. C’était toujours par rapport à lui que les adversaires prenaient place à sa table. Il n’était pas vieux jeu puisqu’il m’a appris toutes les nouvelles conventions du multi et savait mieux que quiconque tirer son épingle du jeu, faire jeu égal avec les meilleurs dans ce qui n’est pas un jeu d’enfants.
 Ses partenaires depuis plus de 40 ans en ZWEIFFEL, en SELLIER ou divers autres tournois s’appelaient Georges, Michel, William, Claude, Dominique, Philippe, Christian et beaucoup d’autres dont je n’ai pas tous les noms. Il était un fidèle du Brussels Bridge Rally puisqu’il y gérait le même endroit depuis des années  ;   Je n’oublierai jamais notre dernière partie il y a 3 semaines, sa dernière partie au club dont il fût le président en 2017.
 André était aussi   un homme de sagesse qui avait son avis sur le terrain de jeu de notre existence, qui avait son avis sur les règles qui régissent le jeu que nous jouons ici sur terre, qui avait son avis sur la question du sens de ce jeu. Merci André de m’avoir fait connaître les sagesses d’hier et celles d’aujourd’hui.
 

Geneviève Danheux :

La nuit du 2 juillet, je regardais le ciel en pensant à toi qui venais de nous quitter.
Et, curieusement, une étoile se mit soudain à clignoter.
Surprise, je force ma vision et découvre avec plaisir que c'était toi, toi qui essayais de me faire un petit clin d'oeil.
Une façon bien à toi de nous dire : ne vous inquiétez pas mes amis, je vais bien. J'ai trouvé le chemin...
J'en avais la chair de poule... mais cette hallucination continue. Deux des branches de ton étoile semblent transporter quelque chose. Une troisième paraît s'agiter, discuter, mais pas avec moi.
Après un petit moment d'hésitation, trois étoiles se mettent en mouvement autour de toi ...
Instinctivement, elle prennent le chemin Est, Sud, Ouest.
Et je comprends ...
Tu avais retrouvé des amis et sans perdre de temps, tu installais une table de bridge !
André, où que tu sois, je te souhaite d'être heureux même si tu laisses un grand vide au sein de ta famille et de tes amis. Toi qui as toujours accueilli avec tant de bienveillance.
Au revoir André.