Imprimer
Affichages : 1201
Une dame d'un certain âge m'a téléphoné au printemps dernier, me demandant si j'étais intéressé d'hériter de la bridgothèque de son mari défunt. Je ne resistai pas au plaisir d'acquérir ainsi grâcieusement une petite vingtaine d'ouvrages pour gonfler ma collection déjà importante, dépassant ainsi la cinquantaine d'ouvrages sur le sujet.
Dans l'Oeil du Maître, de Jaïs-Lebel, qui date de 1987 (plus de trente ans, ça ne nous rajeuni pas !), j'ai pioché ces deux exercices.
Lisez-les et, lorsque la question vous sera posée de "comment vous allez continuer", ne vous ruez sur la fin de l'hebdobridge qu'après avoir établi la suite de votre plan de jeu !
Si votre réflexion ne vous amène pas à la bonne solution, venez me trouver et je vous prêterai volontiers l'un ou l'autre de mes bouquins !
 
Exercice n° 1 (demi-finale du championnat de France mixte, dans les années '80)
  Nord                                         Sud (déclarant)
  ♠  4                                            ♠  R V 9
  9 6 5                                        A R 8
  A D V 10 6 3                             9 7 5 2
♣  8 5 2                                      ♣  A R V

Sur l'ouverture de barrage de 3 Piques d'Ouest, vous réveillez en déposant votre carte 3 SA sur la table et tout le monde passe.
Ouest entame le 7 de Pique. Vous appelez le 4 du mort (obligé !) sur quoi Est dépose la Dame.
Votre plan de jeu s'il vous plaît ?

 

Exercice n° 2

  Nord                                         Sud (déclarant)
  ♠  D V 3                                     ♠  A R 10 9 8 7
  ♥  7 4 3 2                                     A R D
  ♦  A D 4                                       6 3 2
  ♣  A V 10                                   ♣  2

 

Vous êtes (imaginez les enchères qui vous y emmènent avec votre partenaire) arrivé à l'excellent petit chelem Pique.
Ouest entame du Valet de Coeur. Vous faites la levée et purgez les atouts en deux tours. A présent, cela ne vous coûte rien de tirer deux tours de Coeur supplémentaires, des fois que (36 % de chance) que ceux-ci seraient dehors distribués 3-3, auquel cas, vous pouvez tabler (d'accord ?). 
Hélas, au troisième tour de Coeur, Est défausse.
Vous pourriez bien sûr à présent faire l'impasse au Roi de Carreau.
Mais il y a mieux, beaucoup mieux, que 50 % de chance de réussir : votre contrat est sur table !
Voyez-vous comment, et si oui, justifiez votre réponse !
(la majorité des déclarantes ont réussi ce chelem)

 

Solution n° 1
Votre tentation est grande de surprendre la Dame du Roi, n'est-ce-pas ?
Mais avant cela, établissez votre plan de jeu, que diable !
Vous avez cinq levées directes et les quatre manquantes ne peuvent provenir que des Carreaux.
Vous devrez donc "passer" par l'impasse au Roi.
Imaginez qu'elle échoue. Est a encore plus que probablement un Pique, puisque Ouest en a "promis" sept avec son ouverture de barrage au niveau de trois : il va donc vous présenter un Pique et là, vous serez cuit comme les carottes du même nom : Ouest défilera six levées à Pique pour trois chutes alors que ...
Que quoi ?
Si vous aviez esquicher (oui, ce verbe est au dictionnaire) la première levée, votre contrat était sur table (mon feu ami André dirait, à présent c'est "pousse-carton"). Quoi que Est revienne, c'est fini. S'il continue Pique, vous ferez encore une levée à Pique et Est n'en ayant plus, l'impasse Carreau, si elle rate, lui rend la main mais il n'a plus de Pique. S'il switche vers une autre couleur, c'est pareil.
 
Solution n° 2
J'espère tout d'abord que vous avez anticipé la suite des évènements, dès le début !
A savoir, vous avez encore en Sud l'As ou le Roi d'atout, rentrée à présent indispensable pour ...
Tenter une impasse mais laquelle, Trèfle ou Carreau ?
Trèfle pardi !
Pourquoi ?
Si l'impasse réussi (peu de chance, Dame et Roi de Trèfle sont "dehors"), c'est in ze pocket.
Sinon, Est est en main et il est foutu : il n'a plus d'atout ni de Coeur. Il doit donc jouer dans vos fourchettes mineures !